20 juin 2009

Shadarghat, again and again...

Encore une virée dans ce quartier qui a ma faveur depuis mon arrivée. Toujours autant de rencontres, de visages, de sourires et d'émotions. Je ne m'en lasse pas.
Je me demande encore pourquoi, au lieu de nous faire larmoyer pitoyablement sur les bidonvilles de la planète, on ne montre pas la joie de ces gens malgré leur dénuement, leurs sourires inamovibles qui nous donnent quelques leçons de savoir être...
Pas un caméraman pour saisir tout ça? Pas un courageux pour s'enfoncer dans ces ruelles tortueuses, nauséabondes, encombrées de toutes sortes de détritus, pour nous faire partager ces visages pleins de VIE!
Ah, c'est sûr que ça sent pas la rose, y a pas un café digne de ce nom, c'est crade et répugnant à nos yeux d'occidentaux habitués aux standards de l'hygiène et de la propreté, mais bon sang, que c'est beau, que c'est émouvant cette énergie à vouloir survivre à tout prix, sourire bien large au visage même si les dents ne sont pas toujours bien blanches...
Alors profitez de ces quelques images, ancrez-les bien dans vos mémoires, elles sont un modeste témoignage d'une autre façon d'exister sur cette planète, pas la plus reluisante, loin de nos préoccupations iPodesques, loin de nos envies provoquées de toujours plus... Une leçon de vie, d'espoir et d'humilité.
A Ciao, Bonsoir!

Ps: Dans cette section du Gange, plus un seul poisson ne vit à cause de la pollution, et si vous aviez l'idée de vous y tremper comme les locaux pour vous y laver, rafraichir ou y faire votre lessive, vous pourriez dérechef vous prendre un abonnement chez le dermato le plus proche en priant pour qu'il ait fait le complément d'études sur les maladies tropicales... et pourtant on y vit ici.

Posté par afrogindacca à 05:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Shadarghat, again and again...

    1000 fois daccord avec toi !il y a dans ces regards les sources du bonheur !
    comme disait soeur emmanuelle:"la richesse de la pauvreté"

    bisous tonton filou !

    ana

    Posté par ana, 20 juin 2009 à 10:06 | | Répondre
Nouveau commentaire